Un départ en santé pour l’école St George

Un départ en santé pour l’école St George

La coordonnatrice du programme de petit-déjeuner, Siobhan Stewart, et son équipe de bénévoles dévoués commencent chaque journée en nourrissant entre 50 à 80 élèves qui ont faim à l’école St George de Westboro. Le déjeuner est servi de 8 h 50 à 9 h 15 et est offert à tout le monde à l’école. Selon Siobhna, la réussite du petit-déjeuner relève du fait que c’est un système libre-service. Les élèves peuvent choisir ce qu’ils veulent et les bénévoles les aident à se servir eux-mêmes. Il n’y a également pas de gaspillage puisque les élèves affamés peuvent également apporter des sacs contenant les restes du déjeuner pour l’heure du midi puisque, comme le fait remarquer Siobhan, certains élèves n’apportent pas toujours de repas pour dîner.

Le menu change chaque semaine. Selon la journée, on sert des céréales, des bagels, du pain, de la confiture. On offre également du yogourt, du lait, du fromage, des œufs et des fruits. Les jours où on offre des frappés aux fruits frais, le programme est très populaire.

Siobhan indique que l’appui du programme scolaire de petit-déjeuner du Réseau d’Ottawa pour l’éducation (ROPE) a été indispensable pour la longévité du programme. Elle a su profiter des séances de formation pour les coordonnateurs offerts par le ROPE, un évènement annuel qui rassemble les coordonnateurs de programme de petit-déjeuner afin de passer en revue les lignes directrices provinciales et apprendre de nouvelles astuces. Lors d’une de ces séances, Siobhan a appris que bien d’autres programmes servaient des légumes. Elle l’a essayé, et a été bien surprise de voir que c’était une option populaire.

Selon elle, « sans l’équipe de parents et de bénévoles de la communauté, ce programme ne fonctionnerait pas aussi bien. Ils sont tous déterminés à faire en sorte que tous nos élèves reçoivent un petit-déjeuner santé qu’ils commencent la journée du bon pied et qu’ils soient prêts à apprendre. »

Selon Siobhan, le club de petit-déjeuner offre une ambiance sociale sécuritaire et accueillante. Les enfants peuvent s’assoir ensemble dans des groupes de différents âges et manger un repas nutritif. Ils voient des bénévoles préparer les aliments pour le club de petit-déjeuner et en apprennent beaucoup sur les aliments sains. Puisque l’école sert un vaste territoire, la plupart des enfants arrivent en autobus. Lorsque ceux-ci sont en retard, Siobhan indique qu’ils retardent le programme afin que les élèves puissent avoir la chance de commencer la journée de façon saine et nutritive.

Les élèves de l’école St George apprennent également à cultiver et à manger des aliments sains grâce aux jardins verticaux de l’école. Le programme Jardiner en classe de ROPE a permis à l’école d’acquérir deux jardins verticaux, en plus d’instructions et d’idées de programmes liés au programme scolaire. Deux enseignantes en formation, Stefanie Partridge et Allison Warren, mènent le programme chaque mercredi. Six élèves des deux classes de troisièmes années y participent par roulement. Ils participent activement au maintien du jardin vertical, à la vérification du pH et à l’ajout de nutriments et d’eau. Ils peuvent également cueillir les fruits de leur labeur en récoltant les produits du jardin et en utilisant ces ingrédients pour cuisiner une collation pour leur classe. L’an dernier, les élèves ont fait des salades et du pesto.

 

Texte : Allegra Newman

Photos : Allison Warren

Leave a Reply